20130807

Le marronnier de l'été cache... des niches...

Je vous l'accorde, le titre est un peu obscur.
Le marronnier de l'été, c'est la noyade des vacanciers. On en parle, on en reparle, on envisage toutes les solutions, de la surveillance à la verbalisation en passant par le conseil, les discussions, l'éducation... Mais s'il est bien quelque chose que l'on ne peut faire avec le français moyen, c'est éduquer, faire appel au sens civique, au respect de l'autre à défaut de soi-même.
La noyade ne nous a pas touché, c'est une chance. Par contre, nous aurions pu être sérieusement blessés, mes filles et moi, par des chiens, sur la plage. Oui, sur la plage, à l'entrée de laquelle se trouve une interdiction de présence des chiens du 15/06 au 15/09.
Premier épisode avec ma fille aînée, le 1er août où nous avons été bousculé par un jeune pitbull (au fond sur la photo) sur lequel les maîtres n'avaient aucune autorité. Ma fille a été griffée et son TShirt déchiré. D'autres chiens (3) en liberté sur la plage, globalement canalisés par leurs maîtres (visibles aussi sur la photo).
Le lendemain, second épisode avec mes deux grandes filles. Le couple au pitbull n'est pas là mais celui aux trois chiens si. Nous terminons notre promenade lorsque l'un de ces chiens attaque directement ma seconde fille qui mettra bien longtemps à retrouver une rythme cardiaque normal. Invective de ma part aux maîtres, pas de réponse et aucune... sollicitude à l'égard de ma fille, pleurant dans mes bras.
Le lendemain, ils étaient encore là, dès le matin, pas plus inquiets ni inquiétés que les autres jours.
Education ? Altruisme ? Et puis quoi, ce serait empiéter sur la liberté de ces gens-là.
Verbalisation ? Ah ça, ça peut faire réfléchir mais il n'y a personne pour le faire, jamais.

Eh, adopteuncerveau.com !!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire